Les voeux perpétuels de sr Jeanne Marie

Le lundi 2 avril dernier, sœur Jeanne Marie de la Sainte Face a prononcé ses vœux perpétuels en la Basilique ND de Montligeon.





Pour mieux comprendre le sens de cet engagement, nous vous proposons une méditation de sainte Elisabeth de la Trinité:

procession d'entrée 


" Être épouse du Christ !
Ce n’est pas seulement l’expression du plus doux des rêves : c’est une divine réalité ; l’expression de tout un mystère de similitude et d’union ; c’est le nom qu’au matin de notre consécration l’Eglise prononce sur nous : Veni sponsa Christi !



L'appel de la sœur 





Il faut vivre sa vie d’épouse ! « Épouse », tout ce que ce nom fait pressentir d’amour donné et reçu ! D’intimité, de fidélité, de dévouement absolu !... Etre épouse, c’est être livrée comme Lui s’est livré ; c’est être immolée comme Lui, par Lui, pour Lui… C’est le Christ se faisant tout nôtre, et nous devenant « toute sienne » !...
Prostration : signe du don total de soi
Etre épouse, c’est avoir tous les droits sur son Cœur…C’est un cœur à cœur pour toute une vie… C’est vivre avec…toujours avec…C’est se reposer de tout en Lui, et Lui permettre de se reposer de tout en notre âme !...
Litanie des saints


vœu d’obéissance entre les mains de Mère Marie Aimée

Accolade fraternelle
C’est ne plus savoir qu’aimer ; aimer en adorant, aimer en réparant, aimer en priant, en demandant, en s’oubliant ; aimer toujours sous toutes ses formes ! 

Procession des offrandes
Procession des offrandes










« Etre Epouse », c’est avoir les yeux dans les siens, la pensée hantée par Lui, le cœur tout pris, tout envahi, comme hors de soi et passé en Lui, l’âme pleine de son âme, pleine de sa prière, tout l’être captivé et donné…
C’est, en le fixant toujours du regard, surprendre le moindre signe et le moindre désir ; c’est entrer en toutes ses joies, partager toutes ses tristesses. C’est être féconde, corédemptrice, enfanter les âmes à la grâce, multiplier les adoptés du Père, les rachetés du Christ, les cohéritiers de sa gloire…


action de grâce après la communion eucharistique
Enfin être prise pour épouse, épouse mystique, c’est avoir ravi son Cœur au point qu’oubliant toute distance, le Verbe s’épanche dans l’âme comme au sein du Père avec la même extase d’infini amour !
Consécration communautaire à la Vierge Marie









 C’est le Père, le Verbe et l’Esprit envahissant l’âme, la déifiant, la consommant en l’Un par l’amour. C’est le mariage, l’état fixe, parce que c’est l’union indissoluble des volontés et des cœurs.
Et Dieu dit : « Faisons-Lui une compagne semblable à Lui, ils seront deux en un »…

Ste Elisabeth de la Trinité


A l'issue de la messe